Newsletter CREDE - No 139 (19 septembre 2018)

---

Sommaire

Le périscope :  Venez les enfants, on va « faire l’accueil » !

- Info du CREDE : 
   
- Visitez le CREDE avec vos stagiaires et vos apprentis ! ; 
   - Fermeture exceptionnelle : le CREDE sera fermé du lundi 15 octobre 2019, 10h00       au jeudi 1er novembre 2019, 18h00. Réouverture : le vendredi 2 novembre à 9h30

- Formation continue

Zoom sur le parascolaire Gros mots, jurons, insultes, injures

- Un album à partager :  
   L’enfance de l’Art ; 
   - Abonnements de livres : L'Ecole des Max

- Info partenaires : 
   - PEP : Journée de formation du 3 novembre 2018 ;
   - Expo : Découvrir le monde à Lausanne ; 
   - A vendre : table et chaises Wesco + bureau

- Ouverture du samedi : samedi 6 octobre de 9h à 12h

---

Le périscope

 

Venez les enfants, on va « faire l’accueil » !

Temps de regroupement, temps de rassemblement, rituel vécu comme un temps fort de la journée, ce moment de « l’accueil » a souvent comme objectif de mettre un peu de calme dans l’agitation du groupe. Anne Boulhoud, l’auteure de l’article, nous emmène sur le chemin de la réflexion grâce aux définitions trouvées dans les dictionnaires ;  les définitions de « regrouper », « rassembler »  soulignent qu’il est question de mettre ensemble des éléments qui étaient distincts pour former un tout. 

De là, elle suggère l’hypothèse que l’activité autonome des enfants serait vécue comme un éparpillement du groupe induisant une perte de maîtrise de la part des adultes. 

Figer l’activité motrice des enfants, contrôler leur activité spontanée, offrirait un répit aux professionnels. 

Si l’on observe ces moments de rassemblements organisés par les adultes, on remarque souvent que les enfants, assis en rond sur des coussins, ne restent dans un calme relatif qu’au prix de nombreuses interventions des éducateurs-trices qui déploient une grande énergie à limiter les interactions et le besoin de mouvement des enfants. 

Anne Boulhoud donne des pistes pour questionner l’organisation du travail en prenant vraiment en compte les sentiments – souvent mitigés – ressentis par les professionnels lors de ces moments ritualisés.

Il s’agit ensuite de répondre à quelques questions fondamentales : quels sont les moments de calme tout au long de la journée ? Le regroupement doit-il être imposé ? Où, dans l’espace, se trouvent les autres professionnels durant le temps de « l’accueil » ?

Après avoir donné des pistes pour réfléchir à la pratique de ce rituel, l’auteure conclut ainsi : le regroupement ne convient pas à tous, enfants comme adultes. Questionner en équipe le sens de nos actions et de leurs impacts ouvre une voie stimulante afin de mettre notre créativité en mouvement, ce qui constitue une source de plaisir au travail.

Nous vous invitons vivement à lire cet article !

 

• BOULHOUD, P. (2018), Les temps calmes, du regroupement ritualisé au lâcher-prise apaisé, in Métiers de la petite enfance, no 258, pp. 35-36

CR 

 

Retrouvez les anciens documents de cette rubrique sur le site internet du CREDE

---

Info du CREDE

Visitez le CREDE avec vos stagiaires et vos apprentis !

Les ressources documentaires de notre médiathèque sont également mises à disposition du personnel en formation engagé dans vos institutions. Nous vous invitons à visiter notre Centre en groupe, accompagné par un praticien formateur ou FEE (en nous annonçant préalablement votre venue) ou de manière individuelle aux heures d’ouverture. En nous annonçant votre visite quelques jours avant, une collaboratrice se rendra volontiers disponible pour une visite guidée !

* * *

---

Formation continue

 

Formation D’un monde à l’autre

Début de la formation de 8 jours : 14 et 15 novembre 2018

Il existe des petites et des grandes migrations. Qu’une famille arrive du Canton du Tessin ou des Balkans, elle devrait pouvoir compter sur les compétences de professionnel-le-s qui intègrent  la diversité culturelle et l’égalité au sein des institutions de l’enfance. Cette formation donne des outils pour comprendre les enjeux de la migration en lien avec la pratique professionnelle et fait connaître le réseau et les ressources existants en Suisse et dans le Canton de Vaud. 

Ne manquez pas l’occasion de vous inscrire ! Cette formation ne sera pas programmée en 2019.

Inscription et flyer

 

Tout le programme de formation continue sur le site du CREDE : www.crede-vd.ch, onglet « Formation continue » 

---

Zoom sur le parascolaire

 

Gros mots, jurons, insultes, injures

Au commencement sont les gros mots, communs à tous les petits enfants (pipi, caca boudin, etc.) considérés comme grossiers et renvoyant au corps et aux fonctions excrémentielles. Par l’apprentissage et la pratique de ces gros mots, l’enfant transgresse ses premiers tabous, découvre l’usage de la liberté et la puissance du verbal [1]. Si ces premiers mots sont scatologiques, en grandissant, l’enfant va enrichir son vocabulaire. Evoquer ce qui est interdit, dans le registre du sexe et de la religion, provoque un soulagement car les mots contournent le carcan d’une norme imposée et d’une éducation stricte. Provoquer les autres, susciter le rire, afficher sa révolte, exprimer sa colère en évitant le passage à l’acte en disant des gros mots peut être un acte libérateur. Il est néanmoins important que l’enfant prenne conscience que ces mots peuvent blesser ou choquer.

Prolongement des gros mots, le juron, l’injure, l’insulte [2]. Quelles différences ?
Le juron n’a comme seule fonction que de libérer une tension et/ou d’évacuer une contrariété, d’exprimer un mot d’humeur et/ou de libérer une émotion forte. L’insulte, par contre, exprime un mépris, un irrespect destiné à blesser l’autre ou le groupe visé en le rabaissant. L’insulte utilise généralement un gros mot tandis que l’injure correspond à un acte. Les deux sont le produit d’une frustration, d’une colère profonde qui, ne pouvant être maitrisée, submerge son auteur qui laisse alors exploser ses ressentiments et son agressivité verbale.

La sensibilité de la société à l’égard de l’injure et de l’insulte a changé. Les injures à caractère sexuel « trônent au sommet du hit-parade des gros mots les plus utilisés aussi bien dans les préaux des écoles que dans la rue ou au volant » [3] et sur les réseaux sociaux. L’injure guette tout individu qui s’écarte des normes socialement construites. 

Au sein des sociétés occidentales la sexualité érigée en tabou demeure au cœur des rapports de pouvoir. Dans ce contexte, les insultes sexistes et homophobes sont un rappel à l’ordre renforçant la primauté de ce qui est considéré comme masculin sur ce qui est considéré comme féminin. La crise durcit les rapports sociaux et les injures sont plus fortes et plus virulentes lorsque les cibles ne sont pas protégées par un cadre juridique. L’injure transforme la personne qui en est la cible en objet et génère chez elle un sentiment d’infériorité qui peut affecter sa construction identitaire, son cursus de formation et son parcours de vie.

Comme pour toute relation humaine, il convient de réfléchir et d’agir à plusieurs niveaux. L’idée générale est qu’au sein de toute institution, toute forme de violence est proscrite par le règlement. Il faut travailler sur ces situations en prenant en compte les auteurs, les destinataires et les témoins de ces violences. « Faire prendre conscience des effets potentiels que peut avoir ce que l’on fait ou ce que l’on dit, voilà à quoi on devrait s’atteler face aux nouvelles générations ».[4] S’il convient de traiter les manifestations de violence il s’agit aussi et surtout de s’attaquer à leurs racines. Mais l’espace me manque pour développer ce nouveau chapitre. Zut alors !



[1] IVANOVICH-LAIR, A. (2014), Petits problèmes avec les gros mots , in Métiers de la petite enfance, n° 205, pp. 31-32

[2] TREMINTIN, J. (2018), De l’insulte au  juron : comment réagir ? , in Le journal de l’animation, n°191, pp. 22-29

[3] MONNET, V., VOS, A. (2016), Le pouvoir de l’injure, in Educateur, n°3, pp. 9-12

[4] FRACCHIOLLA, B. (2018), Les mots sont des actes qui peuvent faire aussi mal que des coups, in Le journal de l’animation, n°191, pp. 30-31

  

 JBW

Retrouvez les anciens documents de cette rubrique sur le site internet du CREDE.

---

Un album à partager

 

L’enfance de l’Art

Une fois n’est pas coutume, voici la présentation d’un grand jeu qui, malgré sa taille, se fait oublier dans nos rayons. Et c’est dommage !

Vous qui accompagnez des écoliers et cherchez comment animer un événement particulier et festif, voici une proposition d’animation pour aiguiser l’imagination  des enfants, à travers le dessin, la peinture, le collage et le travail en trois dimensions.

L’Enfance de l’Art est une association à but non lucratif qui vise à promouvoir l’expression à travers les arts plastiques. Quatre professionnelles (enseignante spécialisée, éducatrice, et artiste et enseignantes en art plastique), ont créé et réalisé ce jeu.
Il s’inspire du jeu de l’oie et est réalisé dans un format géant comportant 40 cases format A3 contenues dans une grande boîte.
Le jeu L’Enfance de l’Art s’adresse à des groupes, encadrés par au moins deux adultes qui animent l’activité.
Les cases se posent sur le sol et peuvent être reliées entre elles afin de pouvoir moduler les circuit du jeu. Chaque case est accompagnée d’une fiche explicative.
Chaque joueur lance le dé. Il avance son pion du nombre de cases obtenu et suit les directives indiquées.
Il n’y a ni gagnant ni perdant. Chacun avance à son rythme et au hasard du dé, et crée ainsi sa propre aventure.
Prévoir l’installation de plusieurs tables pour le matériel et le travail des enfants.
Le nombre de cases visitées importe peu, le but n’étant pas d’arriver jusqu’à la dernière, mais bien de découvrir les techniques proposées.
Le déroulement du jeu est souple et peut être organisé de différentes manières : il peut s’étendre sur une journée entière ou peut être réparti en plusieurs séances.
Autres possibilités : n’utiliser qu’une partie du jeu ou encore, choisir une case comme support à une activité créatrice.

 

Les auteures de ce matériel nous disent encore qu’à l’origine, elles ont conçu et destiné ce jeu à des enfants en difficulté. Cependant, il est adéquat pour tous les enfants parce que le développement de facultés telles que la créativité et l’imagination, est essentiel dans l’évolution de toute personne, quelles que soient ses aptitudes et ses expériences. Le support ludique proposé favorise ce développement.

On les croit sur parole !

 

Plus d'informations sur le site : https://www.lenfancedelart.ch/jeux/l-enfance-de-l-art/

 

GB

Retrouvez les anciens documents de cette rubrique sur le site internet du CREDE.

---

Abonnements de livres : L'Ecole des Max

Comme chaque automne, le CREDE propose aux structures d'accueil de la petite enfance de s'abonner aux livres de L'Ecole des Max. Grâce au partenariat établi avec l'Ecole des Loisirs, vous souscrivez à un abonnement à prix réduit. Vous recevez un livre par mois pendant 8 mois, de novembre à juin.

Vous choisissez l'abonnement (bébémax, titoumax, minimax, etc) en fonction de l'âge des enfants et vous remplissez le bulletin d'inscription disponible au CREDE.

La facturation est faite à votre nom. Les livres sont envoyés au CREDE et vous pouvez venir les chercher lors de votre visite.

Plus de détails sur le fonctionnement des abonnements sur le site du CREDE.

Pour découvrir la sélection de livres proposés dans les différents abonnements, consultez le site de l'Ecole des Loisirs.

---

Info partenaires

PEP : Journée de formation du 3 novembre 2018

Promouvoir l’égalité des chances et l’intégration sociale : il ne suffit pas d’ouvrir la porte !

Zoom sur les missions des milieux d’accueil de jour des enfants

Intervenant-e-s
Florence Pirard,  Dr en sciences de l’éducation, chargée de cours et chercheuse à l’Université de Liège, Belgique.

Michel Vandenbroeck, Professeur au Département du travail social (Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation) de l’Université de Gand, Belgique.

Flyer & inscriptions

---

Expo : Découvrir le monde

Une exposition-expérience sur la petite enfance ouvre le 11 octobre au Musée de la main, à Lausanne.

Cette exposition montre comment les tout-petits font connaissance avec leur environnement et propose plusieurs points de vue sur leur développement. Elle présente des projets pertinents et novateurs et des éclairages sur les questions qui font débat actuellement. Les enfants eux-mêmes ne sont pas oubliés. L’exposition a été pensée pour leur donner envie de jouer, et plusieurs éléments les invitent à ramper, construire, grimper… Une expérience qui parlera à toute la famille. Ici, on est instamment prié de toucher les objets exposés !

Un projet de l’Association La Voix pour la Qualité, accueilli à Lausanne et développé à l’occasion des 10 ans du Réseau-L.

Avec le soutien de ProEnfance, Ville de Lausanne et Réseau-L.

Plus de détails sur l'expo et les différentes activités, conférences, etc sur le site : http://decouvrir-le-monde.ch/fr/lausanne/home/

---

A vendre : table et chaises Wesco


Marque : Wesco

Couleur : vert anis
Table : 50x60 cm ; hauteur : 53 cm
4 chaises

Valeur à neuf CHF 500.-, utilisées une année
CHF 300.- à discuter

Garderie l'Oasis, à Eclépens
078 935 01 19

 

 

* * *

A vendre : bureau

Le CREDE met en vente ce bureau en bon état.

Il est démontable. A venir chercher sur place.

CHF 50.-

Contact : info@crede-vd.ch

---

Ouverture du samedi


Le CREDE est ouvert le samedi 6 octobre de 9h à 12h.

---

CREDE, Av. des Figuiers 28, 1007 Lausanne, Suisse
info@crede-vd.ch - www.crede-vd.ch

---