Médiathèque

Repéré pour vous

Développement de l’enfant

Plus vite, plus tôt, plus fort

De Partenaire Enfance et Pédagogie et Revue [petite] enfance
Depuis quelques années, le terme d’« encouragement précoce » s’est imposé dans le vocabulaire des spécialistes de l’enfance, parfois en lien avec des programmes éducatifs standardisés qui remportent un vif succès dans les garderies. À travers cet ouvrage, prenons du temps pour analyser ce qui nous pousse à vouloir – peut-être – des enfants de plus en plus performants et cela dès leur plus jeune âge ?!

Rédigée par Partenaire Enfance et Pédagogie, la première partie de l’ouvrage a comme objectif d’interroger la notion d’ «encouragement précoce» et d’amener un éclairage courageux et critique envers les glissements possibles qui peuvent nous entraîner dans la vague hyper-stimulante de notre société. Une société qui valorise la vitesse, la performance et la précocité peut, si l’on n’y prend pas garde, imposer son rythme aux parents, puis aux structures d’accueil. Citons l’exemple des nombreuses équipes qui s’initient à des programmes coûteux pour accélérer les apprentissages de la communication ou de la motricité…

La question de ce que l’on met derrière les mots « encouragement » et « précoce » est complexe mais ô combien nécessaire pour les professionnel·le·s de l’éducation ; tenter d’y répondre permet de mieux définir les actions pédagogiques telles que porter une attention particulière à des enfants en difficulté, aménager des conditions d’apprentissage stimulantes, repérer les compétences plutôt que les déficits, etc.

Dans la deuxième partie, les auteur·e·s de la Revue [petite] enfance portent un regard politique et sociologique sur l‘encouragement précoce en rejoignant également les pédagogues de PEP sur les déviances possibles des programmes éducatifs. Ils·elles décrivent comment ces programmes peuvent servir de moyens de cataloguer et d’évaluer des tout-petits dont le développement peut ne pas entrer dans la « norme » attendue. Enfin, un chapitre écrit par une directrice de crèche questionne le rôle des structures d’accueil par rapport à la future entrée à l’école des enfants. Pour un grand nombre de professionnel·le·s, cette dernière année de crèche devrait servir à bien préparer les enfants à leur future vie scolaire. Donc, on les fait marcher en colonne par deux dans la rue, on sort les petits ciseaux pour les bricolages, on accélère le rythme pour les faire entrer dans le moule présupposé de la vie scolaire. Plus vite, plus tôt, plus fort… et avec cela, on oublie que l’enfant vit dans « l’ici et le maintenant » et qu’en aucun cas, la mission des crèches ne devrait être dictée par le monde de l’école.

Cet ouvrage est en vente auprès de Partenaire Enfance et Pédagogie.


PEP, Revue [petite] enfance (2022), Plus vite, plus tôt, plus fort : l’égalité des chances passe-t-elle par un encouragement précoce ?, Lausanne : PEP ; Revue [petite] enfance

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. En savoir plus

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. En savoir plus