Médiathèque

Repéré pour vous

Famille

Plaidoyer pour une fonction pare-excitante dans les soins aux bébés et aux jeunes enfants

De Isabelle Abadie
Abadie fait ce constat alarmant : les très jeunes enfants qu’elle reçoit dans sa consultation sont agités, énervés, mangent mal et ont le sommeil fragile.
Elle ne pointe pas du doigt un déficit d’autorité des parents mais dénonce un excès de stimulation. Ces bébés sont des « excités-psychiques », ce qui les rend très vulnérables. Que leur manque-t-il ?

L’auteur, pédopsychiatre, se référant à Winnicott, Stern, Brazelton et à Golse, souligne la nécessaire prévisibilité des événements dans la vie du tout-petit ; un rythme de vie organisé et la proximité d’un « care-giver » qui accompagne les expériences de l’enfant tout en mettant en mots les ressentis. Dans le quotidien, en nurserie et à la maison, cela implique donc que l’adulte observe attentivement et respecte les moments durant lesquels le bébé se retire ou se détourne de la relation. Ce sont des temps de récupération pendant lesquels sont traitées les informations.

Cet article est fort utile aux professionnels qui s’interrogent sur leur travail avec les tout-petits car il aborde les thèmes au cœur du travail : la construction de l’estime de soi, l’expression des émotions et leur accompagnement, le respect des rythmes de repos, les premiers « interdits ». Lisez-le et partagez-le en équipe !

 

Abadie, I. (2018), Plaidoyer pour une fonction pare-excitante dans les soins aux bébés et aux jeunes enfants, In : Empan, no 111

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. En savoir plus

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. En savoir plus