Rechercher sur le CREDE

Médiathèque

Repéré pour vous

Pédagogie inclusive

Petite enfance et handicap : famille, crèche, maternelle

De Diane Bedoin, Martine Janner-Raimondi
L’ouverture des crèches à la diversité et en particulier au handicap a une influence positive sur le développement psychomoteur, affectif, sur la reconnaissance sociale et sur le sentiment d’appartenance à une communauté pour les enfants avec des besoins éducatifs spécifiques. Les auteurs se concentrent sur la période de la petite enfance jusqu’à 6 ans et sur l’accueil des enfants avec des besoins éducatifs particuliers dans les structures d’accueil ordinaires.

Dans la première partie, cet ouvrage collectif traite de l’accueil de l’enfant et du handicap au sein de la famille. La découverte du handicap avant ou après la naissance est toujours une épreuve douloureuse pour les parents et modifie les relations dans le couple, avec la fratrie et l’entourage. Le processus de construction de la parentalité est long et d’autant plus pour les parents d’enfants avec un handicap. Ces derniers sont confrontés parfois au-delà de la période de l’enfance à des choix qu’ils sont seuls à porter : interruption de grossesse, accueil et scolarisation en milieu ordinaire ou spécialisé, type de soins ou d’approche thérapeutique, etc…

La seconde partie porte sur l’accueil du handicap en crèche suivi d’une troisième partie qui évoque les difficultés entre l’ambition politique et sociétale de l’inclusion et les réalités du terrain. La parole est donnée aux directions, au personnel éducatif, aux auxiliaires d’intégration enfants directement concerné-e-s par le handicap et à leurs camarades.

Diane Bedoin relève notamment que le facteur de réussite d’un accueil inclusif tient en grande partie à la souplesse des équipes éducatives dans l’organisation quotidienne. L’éducateur·trice de l’enfance doit « faire preuve d’attention, sans porter de jugement dévalorisant sur l’enfant, se sentir responsable de son bien-être, comme de son devenir, en cherchant à s’adapter plutôt qu’à adapter l’enfant à ses propres routines professionnelles, à solliciter sa capacité à répondre aux propositions faites, en se réjouissant du moindre progrès de l’enfant ».

 

Bedoin, D., Janner-Raimondi, M. (Dir.) (2016), Petite enfance et handicap, Fontaine : Presses universitaires de Grenoble