Centre de ressources en éducation de l'enfance

Les marionnettes

La marionnette est un défi lancé à l’inertie de la matière, un défi lancé à la mort. Elle exprime, par-delà son étrangeté, une affirmation prodigieuse de vie. (Roger-Daniel Bensky)

marionnette1Les marionnettes possèdent un mystère qui nous dépasse, qui est plus fort que nous, elles adoucissent la vie humaine. Elles permettent de passer du monde de l’enfance au monde de l’adulte, telle une passerelle que l’on peut emprunter autant qu’on le souhaite. Il est dès lors intéressant de s’interroger sur le rôle de la marionnette et sur les différents moyens d’expression qu’elle permet.

un objet d’expression

L’enfant peut être considéré comme un marionnettiste en devenir, parce qu’il noue très tôt un lien privilégié avec toute forme inanimée. Par l’intermédiaire d’objets qui lui sont chers, il met en scène ses émotions. De ces choses, il peut en faire ce qu’il veut : il est le magicien qui leur donne vie et elles lui obéissent. Dans ce monde rêvé, rien d’impossible ! On peut même mourir et revivre aussitôt. L’enfant sait que ce jeu n’est réel et n’a de sens que pour lui seul.

un objet de communication

L’imaginaire de l’enfant est un monde secret dont lui seul a la clé. Riche et coloré, il reste inaccessible à celui qui n’y participe pas, car il se développe et s’épanouit selon des codes en perpétuelle mutation. Une marionnette lui permet d’en lever un coin du voile et d’en partager toute la richesse. La poupée devient ainsi un véritable objet de communication.

un objet de rencontre

Puis vient la rencontre avec l’autre, l’inconnu. Et, pour certains enfants, cette étape ne peut se faire en face à face. Beaucoup se présentent à l’autre à travers un objet, médiateur permettant d’entrer dans la communication et d’accéder au collectif. La marionnette est un art pluridisciplinaire, permettant d’aborder les arts plastiques, le théâtre, la mise en scène, et tant d’autres activités collectives et communes.

un objet de médiation

La marionnette peut également servir d’ « assistant ». Un pédiatre, Didier Cohen-Salmon, utilise deux marionnettes dans ses consultations pour expliquer à l’enfant comment va se dérouler la séance. L’enfant est invité à jouer avec, il les manipule, et les utilise pour montrer au pédiatre ce qu’il perçoit du caractère parfois intrusif de l’auscultation. Parfois, une marionnette engloutit l’autre marionnette. Ou alors, la poche intérieure de la marionnette se replie sur elle-même, comme si elle cherchait à se cacher, exprimant ainsi le besoin de protection de l’enfant.

une marionnette, c’est pour les bébés !

Malgré elle, la marionnette véhicule de nombreux a priori. On entend souvent : « La marionnette, c’est pour les bébés ! » Et c’est vrai ! Car la marionnette, elle, est sans préjugé. Elle s’adresse à tous car elle sait toucher l’enfant qui sommeille en nous et s’éveille encore parfois pour nous rappeler le monde imaginaire dans lequel nous nous sentions si bien.

Le CREDE propose 7 grandes marionnettes (env. 70 cm de haut) et 3 plus petites (de 40 à 60 cm) souples, douces et expressives. Leur visage est malléable (on peut enfiler une main dans leur bouche pour les faire parler) et passe par des expressions multiples : joie, timidité, peur, étonnement…

Dans les moments difficiles, dans les instants festifs, dans le quotidien ou dans les spectacles, les marionnettes sont une ressource humoristique et sans limite au service des professionnel-le-s !

Sources :

  • La passion des marionnettes. In : Le Furet, no 27 (1998), p. 9-11 (site web)
  • Une marionnette pour pouvoir tout dire. In : Le Journal des Professionnels de l’Enfance, no 42 (2006), p. 35-38
  • Mes assistants. In : Spirale, no 43 (2007), p. 69-73

Le CREDE est soutenu par :

Contact

CREDE
Av. des Figuiers 28
CH - 1007 Lausanne
 
Tél 021 601 74 54
Email:

Plan d’accès

Bus ligne 1 ou 6, arrêt Maladière ou ligne 25, arrêt Maladière-Figuiers