Centre de ressources en éducation de l'enfance

Oser la différence

Guide pour la formation d’animateurs à l’intégration d’enfants en situation de handicap dans les activités extrascolaires.

Qu’en est-il de l’accessibilité des UAPE ou APEMS aux enfants porteurs de handicap ? Pas de réponse dans cet ouvrage mais le ton est donné : l’accueil d’un ou plusieurs enfants en situation de handicap ne s’improvise absolument pas. Il n’existe évidemment pas de recette miracle. Réfléchir, prendre certaines précautions, envisager des démarches spécifiques mais aussi questionner ses pratiques habituelles et faire preuve de créativité et de flexibilité font partie de tout projet d’inclusion[1].

L’objectif de ce guide théorique et méthodologique est de soutenir les formateurs et les responsables des milieux d’accueil extrascolaire pour organiser des formations, mener une sensibilisation ou accompagner une équipe sur le chemin menant à l’inclusion. Il est structuré en trois parties. La première est consacrée aux étapes d’un projet d’inclusion, la deuxième aux éléments théoriques abordant les notions de handicap, d’intégration et de normes et financements en Communauté française de Belgique et la troisième, sous forme de fiches, présente des informations sur l’autisme, le handicap mental, moteur, la surdité, la malvoyance et le polyhandicap. Les annexes permettent aux formateurs de varier les activités proposées dans le guide afin que les professionnel.le.s puissent envisager différentes situations d’enfants et d’accueil.

Toute intégration nécessite au préalable de :
– sensibiliser les professionnel.le.s et de susciter l’adhésion et la motivation de l’équipe en travaillant sur leur représentation du handicap, leurs stéréotypes, les bénéfices pour tous les enfants et pour la société, le principe d’égalité des chances, etc. ;
– connaitre les spécificités liées à chaque handicap ;
– rencontrer l’enfant et sa famille pour se connaitre, pour échanger sur les questions, les peurs, les motivations et partager les attentes des uns et des autres ;
– s’informer sur le handicap de l’enfant et la prise en charge qu’il nécessite ;
– préparer la sensibilisation des enfants intégrants et de leurs parents ;
– collaborer avec des partenaires extérieurs ;
– disposer de moyens à la fois humains, matériels, financiers ;
– évaluer la nécessité d’effectuer des adaptations pédagogiques, d’encadrement, etc.

Puis, au moment de l’accueil de :
– rester attentif aux besoins des enfants handicapés et valides ;
– sensibiliser les enfants intégrants ;
– développer un lien étroit avec les parents de l’enfant handicapé ;
– évaluer et effectuer des réajustements des pratiques.

Pour, finalement, évaluer le projet dans son ensemble de façon à en tirer des enseignements pour l’avenir.


[1]
 «  L’inclusion peut être définie comme l’action de procurer une activité spécialement conçue et des aides pour les enfants avec des besoins spéciaux dans le contexte du groupe ordinaire. La base qui sous-tend ce système est l’acceptation des autres et des différences. Le système tend à un resserrement et un approfondissement des liens sociaux et communautaires ». Idem p.61.

• TREMBLAY, P. PONCELET, G., MERLAN, F. (2011), Oser la différence. Guide  pour la formation d’animateurs à l’intégration d’enfants en situation de handicap dans les activités extrascolaire, Bruxelles : Badje ASBL
Ce guide est téléchargeable ici.

Le CREDE est soutenu par :

Contact

CREDE
Av. des Figuiers 28
CH - 1007 Lausanne
 
Tél 021 601 74 54
Email:

Vidéos

Plan d’accès

Bus ligne 1 ou 6, arrêt Maladière ou ligne 25, arrêt Maladière-Figuiers