Centre de ressources en éducation de l'enfance

Marcel et le nuage

J’ai choisi pour cette rubrique un livre d’un auteur-illustrateur bien connu et honoré par de nombreux prix, dont j’aimerais souligner l’excellence de son travail. 

Au CREDE, plus de vingt titres ont été réunis, présentés et commentés, ceci à votre intention.

Il s’agit d’Anthony Browne, né en 1946 à Sheffield en Grande-Bretagne.

Il étudie les arts graphiques et obtient un diplôme dans la publicité. Peu intéressé par ses études, il travaille beaucoup le dessin du corps humain et deviendra assistant de l’artiste médical d’une université. Il est amené à réaliser des planches anatomiques reproduisant des opérations chirurgicales, réunissant ainsi sa passion pour la peinture et sa fascination pour l’intérieur du corps humain. 

Dessiner des cartes de voeux, cette activité lui permet de vivre et de n’éditer que les livres qu’il trouve importants.

En 2000, il a reçu le prix Hans Christian Andersen pour l’ensemble de son travail. Ses livres sont traduits dans plus de 40 langues.

“Ce que j’aime dans la conception d’un album, c’est le rapport entre les images et les mots, et la manière dont un enfant peut faire le lien entre les deux. J’adore mettre des indices visuels dans mes livres, des indices qui nous donnent une idée de ce qui se passe vraiment dans la tête et dans le cœur des protagonistes, ce qui permet à l’image de raconter une autre histoire que celle mise en avant par les mots (…). Les enfants sont capables de tellement de choses, plus que ce que les adultes pensent. Ils peuvent appréhender des idées complexes et sophistiquées avec une certaine aisance, ils ont une conscience visuelle bien plus affutée que celle des adultes, ils remarquent les détails et les indices dans mes livres bien plus rapidement que leurs instituteurs et leurs parents.”

Dans notre histoire, Marcel, le petit singe fétiche aux chaussettes toujours dépareillées, décide d’aller au parc se promener. Mais l’unique nuage présent dans le ciel semble s’acharner contre lui en restant au-dessus de sa tête. Il grossit, tout comme la peur de Marcel. Pas moyen de s’en débarrasser ! Marcel, plutôt réservé de nature, va découvrir qu’il vaut peut-être mieux faire jaillir sa colère pour de bon. Face au ciel il explose, faisant éclater le nuage en pluie délicieusement fraîche. 

C’est en faisant front qu’il parvient à retrouver enfin le sourire et par là, son estime de soi.

Peu d’ouvrages pour la jeunesse valorisent cette extériorisation mais A. Browne nous démontre avec talent qu’elle peut aussi être salutaire.

Le texte est simple, avec peu de mots, alors que les images fourmillent de détails et de références (peinture, cinéma). 

Pas de doute, ce livre rejoint parfaitement le lecteur, petit ou grand.

• BROWN, A. (2016), Marcel et le nuage, Paris : Kaléidoscope

Abonnez-vous à notre newsletter

Contact

CREDE
Av. des Figuiers 28
CH - 1007 Lausanne
 
Tél 021 601 74 54
Email:

Plan d’accès

Bus ligne 1 ou 6, arrêt Maladière ou ligne 25, arrêt Maladière-Figuiers