L’amitié entre enfants ou adolescents : une force pour grandir

A tout âamitieentreenfants_sbge, il arrive qu’on s’amuse très bien en groupe. Appartenir à une classe, à une équipe, à un cercle peut aussi susciter des sentiments de fierté et de reconnaissance. Mais la vie de groupe est aussi conflictuelle et concurrentielle, générant des comparaisons sociales sources d’anxiété. Dans un tel milieu de vie, est-il possible de trouver des relations d’amitié entre les enfants qui résultent d’une affection réciproque durable, subjectivement perçue comme une source de satisfactions personnelles, procurant différentes formes de soutien et de protection ? L’amitié, si elle fait partie du paysage de l’être humain, n’est pas pour autant considérée par les adultes pour ce qu’elle est, c’est-à-dire une composante sociale et émotionnelle majeure de la vie des enfants et des adolescents.

Heureusement, Pascal Mallet fait le tour de la question dans son ouvrage riche et très documenté, étayé par un grand nombre de recherches et dont la lecture est aisée et captivante. Les différents chapitres abordent la conception de l’amitié dans des perspectives historiques, philosophiques, psychologiques, etc. Les interactions entre enfants, l’ami imaginaire, l’intimité dans les relations et les différences et ressemblances selon l’âge et le sexe sont quelques-uns des éléments traités.

Il ressort de plusieurs études que l’amitié contribue à l’amortissement des stress neurophysiologiques quotidiens et a un effet à long terme. Le fait d’avoir une amitié stable à 10 ans contribue à une élévation de l’estime de soi et aboutit, une dizaine d’années plus tard, à un sentiment plus fort d’avoir de la valeur, variable centrale du fonctionnement psychique. Cet effet est indépendant du fait d’être ou non rejeté par le groupe de condisciples. Par contre, si l’enfant cumule absence d’ami et rejet par le groupe, le risque qu’il rencontre des problèmes psychopathologiques lorsqu’il sera jeune adulte augmentera. L’intégration dans un groupe de pairs évite les sentiments d’isolement social alors que la proximité et les échanges privilégiés avec un ou des amis protègent de la solitude émotionnelle. Si l’amitié est une force pour grandir, c’est parce qu’elle peut instaurer une césure dans la grégarité des groupes de pairs.

Aussi naturelle et spontanée que soit l’amitié, elle requiert des conditions favorables pour pouvoir exister. Il est impossible pour l’adulte d’offrir un ou une amie à chaque enfant de l’UAPE ou de l’APEMS mais il est indispensable de veiller à ce que les relations amicales de chaque enfant puissent durer autant que possible. Les connaissances accumulées fournissent des arguments en faveur d’une éducation qui, en valorisant l’amitié, soutienne une vision optimiste de l’humain en devenir.

Abonnez-vous à notre newsletter

Contact

CREDE
Av. des Figuiers 28
CH - 1007 Lausanne
 
Tél 021 601 74 54
Email:

Plan d’accès

Bus ligne 1 ou 6, arrêt Maladière ou ligne 25, arrêt Maladière-Figuiers